Dernière Info

La CPI modifie les conditions de mise en liberté de Laurent Gbagbo et Blé Goudé
Dans une décision rendue publique ce jeudi 28 Mai 2020, la Chambre d'appel de la CPI a décidé de révoquer certaines conditions de mise en liberté impo...
Le siège de l'OIDH cambriolé la nuit dernière, d'importants documents, appareils et matériels de travail emportés
Le mercredi 20 Mai 2020, les membres de l'OIDH ont constaté, au environ de 8h 30 mn, le cambriolage du siège de l'organisation sis à Cocody, Riviera B...
DÉCLARATION/ Côte d'Ivoire: Retrait de la déclaration permettant aux individus et aux ONG de saisir la CADHP : L'OIDH marque sa déception et interpelle Mme la Secrétaire d’Etat aux droits de l'homme
La Côte d'Ivoire a retiré ce mardi 28 avril 2020 sa déclaration permettant aux individus et aux ONG de saisir la compétence de la Cour africaine des d...
Covid-19/ Grâce présidentielle: l'OIDH reste préoccupée par la fluidité de la chaîne pénale et la surpopulation carcérale
Le mercredi 08 avril 2020, le Président de la République a pris deux décrets dont le premier accorde une grâce en faveur de 1000 condamnés et l’autre ...
Plan de Soutien Économique, Social et Humanitaire: pour l'OIDH, le Gouvernement doit renforcer les mesures dites sociales et les diriger à l’intention populations
Le 31 mars dernier, le Premier Ministre, Amadou GON Coulibaly a fait une Déclaration afin de présenter les principaux axes du Plan de Soutien Économi...
Lutte contre la COVID-19 en Côte d'Ivoire: l'OIDH demande le désengorgement des prisons
Le 18 Mars 2020, dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus (COVID-19), le Cabinet du Ministère de la Justice et des Droits de l’Homm...
Covid-19 en Côte d'Ivoire/ Etat d'urgence, Couvre-feu: l'OIDH condamne les actes de violence sur les citoyens
Ce 24-25 mars 2020, au terme de la première nuit de couvre-feu, l'OIDH a observé avec regret et indignation que certains éléments des forces de l'ordr...
[Rapport] Procès Laurent Gbagbo & Blé Goudé devant la CPI: Bilan à mis-parcours et implication d'une action de lutte contre l'impunité
Dialogue politique sur le code électoral: 𝗹’𝗢𝗜𝗗𝗛 𝗲𝗻𝗰𝗼𝘂𝗿𝗮𝗴𝗲 𝗹𝗲𝘀 𝗱𝗶𝗳𝗳𝗲́𝗿𝗲𝗻𝘁𝗲𝘀 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗶𝗲𝘀 𝗽𝗿𝗲𝗻𝗮𝗻𝘁𝗲𝘀 𝗮̀ 𝗽𝗼𝘂𝗿𝘀𝘂𝗶𝘃𝗿𝗲 𝗹𝗲𝘀 𝗲𝗳𝗳𝗼𝗿𝘁𝘀 𝗱𝗲 𝗱𝗶𝗮𝗹𝗼𝗴𝘂𝗲 𝗲𝘁 𝗹𝗮 𝗰𝗼𝗻𝗰𝗲𝗿𝘁𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻
L’OIDH a participé au dialogue politique initié par le Gouvernement ivoirien, depuis le 06 janvier 2020, autour de la réforme du code électoral. Ce ca...
 
Dans une décision rendue publique ce jeudi 28 Mai 2020, la Chambre d'appel de la CPI a décidé de révoquer certaines conditions de mise en liberté imposées à Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé permettant ainsi aux deux ivoriens d'être désormais beaucoup plus libre de leurs mouvements.
En effet, rejetant la requête de la Défense de M. Gbagbo demandant à la Chambre de réexaminer son arrêt lui accordant, ainsi qu'à M. Blé Goudé, une mise en liberté conditionnelle, la chambre à toutefois décidé de revoir les conditions de mise en liberté imposées aux acquittés.

Le mercredi 20 Mai 2020, les membres de l'OIDH ont constaté, au environ de 8h 30 mn, le cambriolage du siège de l'organisation sis à Cocody, Riviera Bonoumin. En effet, des individus sont entrés nuitamment et par effraction dans l'enceinte du siège en contournant le dispositif sécuritaire. Avec malice et munitie, ils ont forçé l'une des portes d'entrée du siège emportant avec eux d'importants documents administratifs, du matériel essentiel de travail, des appareils électromenagers et même certaines installations servant notamment à l'observation du procès Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé à la Cour Pénale Internationale (CPI). 

La Côte d'Ivoire a retiré ce mardi 28 avril 2020 sa déclaration permettant aux indivdus et aux ONG de déposer des plaintes directement devant la Cour Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples (CADHP).

I- LES FAITS 

L’Etat de Côte d’Ivoire, dans un communiqué officiel lu par le Porte-Parole du Gouvernement, le 29 avril 2020, a pris la décision de retirer sa déclaration permettant aux individus et aux ONG de saisir directement la Cour Africaine des Droits de l’Homme des Peuples (CADHP), faite le 09 juin 2013. Cette décision est, de toute évidence, consécutive à l’ordonnance rendue par cette juridiction régionale, le 22 avril 2020, en indication de mesures provisoires en application de l’article 27(2) du Protocole et de l’article 51 de son Règlement intérieur pour préserver le statu quo ante en attendant sa décision sur le fond de l’affaire Guillaume Kigbafori Soro et Autres contre République de Côte d’Ivoire.

Le mercredi 08 avril 2020, le Président de la République a pris deux décrets dont le premier accorde une grâce en faveur de 1000 condamnés et l’autre une remise de peine à 1004 détenus condamnés dont le reliquat de la peine est inférieur ou égal à deux (2) mois. Ces décrets sont indéniablement des mesures visant à désengorger les établissements pénitentiaires ivoiriens en général en surpopulation au regard des capacités d'accueil.

Live tweet

Nos évènements

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Sondage en ligne

Que pensez vous de la nouvelle constitution ivoirienne

Facebook