Dernière Info

Plaidoyer autour des prévenus en situation préoccupante : Messieurs Oga Yves Stéphane et Tyo Mehinvé en liberté après plus de 8 ans de détention préventive
L'ouverture du Campus des Droits de l'Homme (CDH) 2019 est prévue ce lundi 04 Novembre
La République de Côte d'Ivoire demande à la chambre d'appel de la CPI, le maintien en liberté conditionnelle de Laurent Gbagbo
Dans une requête adressée à la chambre d'appel de la Cour Pénale Internationale en date du vendredi 25 octobre 2019, la République de Côte d'Ivoire d...
Séminaire de formation des organes de poursuite sur les innovations du nouveau code pénal
80 officiers de la Police Judiciaire sont formés à Yamoussoukro sur les innovations du nouveau code pénal ivoirien en vue d'une meilleure application ...
Prévention de la violence à l'orée des élections de 2020: Femmes et filles du Guémon et du Cavally s'engagent

 

C’est la capitale politique ivoirienne Yamoussoukro qui a été choisie pour abriter la première phase de formation des organes de poursuites judiciaires sur les innovations du nouveau code pénal ivoirien adopté le 26 juin 2019. Cette initiative conjointe de l’Observatoire Ivoirien des Droits de l’Homme et du Programme des Nations Unies pour le Développement en collaboration avec le Ministère de la Justice et des droits de l'homme , vise à renforcer les capacités des officiers de police judiciaire non magistrats  en vue d’une meilleure application de la loi.  

Du 14 au 19 octobre 2019, ce sont 80 officiers assermentés issus des rangs de la gendarmerie et de la police nationale qui ont été instruits sur les nouvelles dispositions en vigueur par les Directions du ministère de la justice et des droit de l’homme, du parquet près le tribunal militaire d’Abidjan et de l’OIDH.

Des innovations passées en revue et dans lesquelles certaines infractions ont fait l’objet d’une dépénalisation, c’est le cas du vagabondage. D’autres infractions, ont été mieux définies notamment le Viol, le recel, l’attentat à la pudeur, le parjure ou encore l'harcèlement sexuel.  Quant aux autres infractions,  elles font leur nouvelle apparition, il s’agit par exemple des crimes d’agressions, des rites traditionnels nuisibles à la santé et de la mise en danger de la vie d’autrui etc...

A côté de ces infractions pénales, les nouvelles lois civiles sur le mariage, l’état civil, la filiation et la succession ont été portées aussi à la connaissance des participants. En tout, ce sont, 7 modules portant sur les aspects spécifiques des innovations du code pénal, des procédures d’enquêtes et de qualification des faits et des crimes internationaux qui ont constitué la matrice de formation de ce séminaire.

Au terme des 2 sessions de formation, les récipiendaires ont reçu un certificat de participation estampié des signatures de l'OIDH et du PNUD.

Après les officiers de la police et de la gendarmerie, l’OIDH et le PNUD entendent avec l’appui financier de Peace building, reconduire cette formation, cette fois à l’intention des magistrats.

 

La rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Live tweet

Nos évènements

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Sondage en ligne

Que pensez vous de la nouvelle constitution ivoirienne

Facebook