Dernière Info

Déclaration: L'OIDH demande la libération de Pulchérie GBALET et de ses collaborateurs
Activiste des droits de l'homme, Présidente de l'ONG Alternative Citoyenne Ivoirienne , Pulchérie Edith Gbalet est détenue, avec plusieurs de ses coll...
Elections apaisées dans environnement sans Covid-19 : l'OIDH en mission à Abidjan, Duekoué et Guiglo
L'OIDH a effectué une mission d'une semaine dans les villes d'Abidjan, de Duekoué et de Guiglo afin de sensibiliser les populations au respect des mes...
Désinformation en ligne en période électorale: l'OIDH présente les premiers résultats de ses observations
L'Observatoire Ivoirien des Droits de l'Homme (OIDH) a tenu le vendredi 24 Août 2020, un point de presse sur les premiers résultats de son observation...
Profusion de Fake news en Côte d'Ivoire: l'OIDH et le NDI lancent un projet de lutte contre la désinformation en ligne en période électorale
La société civile ivoirienne rend un hommage à Mohamed Suma, chef de mission de ICTJ
Déclaration/ 17 Juillet 2020 : Journée de la justice pénale internationale
Dabou/ Visite d'échanges: L'OIDH reçue en audience par la Régisseuse de la MAC Nathalie KOUASSI
isite d'échanges: L'OIDH reçue en audience par le Régisseur de la MACA Hincleban KONE
Le 18 Mars 2020 , dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus (COVID-19), le Cabinet du Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme préoccupé par la nécessité de garantir le bien –être de son personnel , des usagers de ses services et la continuité du service public de la justice, a arrêté plusieurs dispositions aux nombre desquelles des mesures portant sur la gestion des établissements pénitentiaires. Ces mesures visent la suspension des visites pour une période de 30 jours, le protocole sanitaire des nouveaux détenus, le respect scrupuleux des mesures d’hygiène par le personnel pénitentiaire et le renforcement des mesures d’hygiène des détenus.

L’OIDH salue la promptitude du Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme car cette note de service a déjà pris effet à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan. Des points de lavage des mains, équipés de savon, d’eau et de gel hydro alcoolique sont installés à l’entrée de chaque bâtiment. Les nouveaux détenus subissent systématiquement une prise de température à l’aide de thermomètre électronique et ceux dont la température est élevée sont placés en isolement pour des examens plus approfondis. Concernant la suspension des visites, les jours de communiqué sont désormais destinés aux dépôts de colis. Les proches des détenus qui souhaitent apporter des vivres ou autres colis à leur parent détenus sont tenus de déposer le colis à l’entrée de la prison à charge pour les gardes pénitentiaires de l’acheminer jusqu’au détenu récipiendaire.

L’OIDH invite également le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme à veiller à l’application strict et au respect de ces mesures dans toutes les autres prisons de Cote d’Ivoire.

Par ailleurs, le mercredi 25 mars 2020, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Haut-Commissariat des Droits de l’Homme de l’ONU ont respectivement exhorté "les gouvernements et les autorités compétentes à travailler rapidement pour réduire le nombre de personnes en détention", en libérant par exemple "les détenus les plus âgés et ceux malades, ainsi que les délinquants présentant un risque faible".

Ces recommandations qui visent les personnes les plus vulnérables de la pandémie à COVID 19 sont à encourager dans la plupart des Etats de l’Afrique Noire au regard de l’état de leur prisons et de la rapidité de la propagation de la nouvelle maladie à corona virus.

L’OIDH demeure préoccupé par l’efficacité des mesures prises par le ministère à cause de la promiscuité qui règne dans les prisons de Cote d’Ivoire du fait de la surpopulation carcérale qui les caractérise toutes.

L’OIDH souhaite donc qu’à l’instar de l’Ethiopie qui a déjà procédé au désengorgement de ses prisons , le ministère de la justice et des droits de l’homme poursuive sa politique de prévention en travaillant avec célérité dans le sens de la mise en œuvre des recommandations de l’OMS et Du Haut-commissariat des Droits de l'homme de l'ONU. Cette action pourrait débuter par la Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan (MACA) en raison du fait que la ville d'Abidjan abrite le plus grand nombre de malades du coronavirus et la MACA est l'une des prisons les plus surpeuplées de Côte d'Ivoire avec une capacité d’accueil de 1500 détenus pour environ 8000 détenus à ce jour.
_____________________
www.ohchr.org/FR/NewsEvents/Pages/Media.aspx?IsMediaPageFR=true&LangID=F

https://www.rti.ci/info/international/26704/pandemie-lonu-appelle-a-liberer-des-detenus-pour-eviter-des-ravages-en-prison

Https://www.rtbf.be/info/monde/detail_coronavirus-en-ethiopie-pour-endiguer-la-propagation-du-virus-4000-prisonniers-dont-liberes?id=10467247

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Live tweet

Nos évènements

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Sondage en ligne

Que pensez vous de la nouvelle constitution ivoirienne

Facebook