Dernière Info

Violences pre-électorales en Côte d'Ivoire: L'OIDH saisie le Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme des Nations Unies
Sollicitation aux fins d’intervention en République de Côte d’Ivoire : Combien de morts et d’atteintes aux droits humains avant que le Haut-Commissari...
Désinformation en ligne en période électorale: l'OIDH livre les résultats de sa deuxième période d'observation
Le 14 octobre 2020, la Côte d'Ivoire a obtenu à nouveau la confiance de la communauté des États membres de l'ONU par un vote de 182 États contre 6 pou...
Désinformation en ligne en période électorale: l'OIDH livre les résultats de sa deuxième période d'observation
A l'instar de la phase de la révision de la liste électorale, l'OIDH a observé la seconde phase du processus électoral qui se rapporte à la collecte d...
Déclaration: L'OIDH demande la libération de Pulchérie GBALET et de ses collaborateurs
Activiste des droits de l'homme, Présidente de l'ONG Alternative Citoyenne Ivoirienne , Pulchérie Edith Gbalet est détenue, avec plusieurs de ses coll...

L'observatoire ivoirien des Droits de l'Homme (OIDH) a lancé officiellement l'exécution de son projet de monitoring des violations des droits humains. C'était  le Dimanche 27 Décembre 2020 à son siège sis à Cocody en présence de son personnel et de ses agents moniteurs.

Contribuer à la réduction des violations et atteintes des droits humains en Côte d'Ivoire en 2021, tel est l'objectif principal du projet  dénommé : projet de monitoring des violations des droits humains lors des processus électoraux en Côte d'Ivoire, initié par l'OIDH grâce à l'appui financier de la Fondation OSIWA. A travers cette initiative, l'OIDH entend rélever le défi d'aider l'Etat de Côte d'Ivoire à améliorer son image en matière de respects des droits de l'homme et de démocratie. Pour sa première activité, l'OIDH a tenu un atelier de renforcement des capacités à l'endroit de son personnel et d'une dizaine d' agents moniteurs afin de les outiller sur les fondamentaux de la surveillance des violations des droits humains. Les participants, ont pu enrichir leurs connaissances à travers 5 modules de formation.Plusieurs formateurs nationaux et internationaux ont été solliciter, il s'agit entre autres de M. Dustin Sharp, professeur à l'Université de San Diego, Ex Directeur Afrique de l'Ouest pour Human Right Watch, M. Alioune Tine, Ex Directeur d'Amnesty International pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre.et Ibrahim Amadou Niang, Chef du Bureau OSIWA de Guinée Conakry. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Live tweet

Nos évènements

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Sondage en ligne

Que pensez vous de la nouvelle constitution ivoirienne

Facebook