Dernière Info

Actualités

Près de 50 magistrats (civils et militaires) formés sur les crimes internationaux
Procès Amadé Ourémi: Un procès quelque peu expéditif (Déclaration)
L’accusé a été condamné le jeudi 15 avril 2021 à la prison à perpétuité assortie d’une amende de près de 2 milliards de francs Cfa, après huit jours d...
Procès Amadé Ouremi: la cour condamne l'accusé à perpétuité assortie d'une amende de près de 2 milliards
Ce jeudi 15 avril 2021 a pris fin le procès du seigneur du mont Péko Amade Ouremi avec le prononcé du verdict. Pour rappel, Amadé Ouérémi est un puis...

Ce jeudi 15 avril 2021 a pris fin le procès du seigneur du mont Péko Amade Ouremi avec le prononcé du verdict.

Pour rappel, Amadé Ouérémi est un puissant chef de guerre âgé de 57 ans. Ce dernier comparaît depuis le 24 mars devant la cour d'assises d'Abidjan car inculpé pour 24 chefs d’accusation, notamment pour des tueries perpétrées du 28 au 29 mars 2011 dans le quartier Carrefour de Duékoué, où 817 personnes furent exécutées en une journée, selon la Croix-Rouge et 300 selon l'ONU.

Débuté à 15h55, le juge Bini Charles statuant publiquement, en matière criminel sur l’action publique a déclaré l’accusé Amadé ouéremi coupable de crime contre les populations, pillage, coups et blessures volontaires, vol, vol en réunion, destructions de bien meubles et immeubles, incendies , meurtres et l’a condamné à la prison à vie.

Le tribunal a déclaré aussi irrecevable l’action de condamner solidairement l’Etat de Côte d’Ivoire à Amadé Ourémi et a ordonné l’accusé à verser à titre de dommage-intérêt les victimes d’un montant allant de 10 à 150 millions à chacune des victimes. 

Le juge a reçu la requête de l’action civile et a condamné Amadé à payer à la LIDHO, au MIDH, et à la FIDH, la somme symbolique de 1 francs. Mais également à verser à l’association des femmes juristes de Cote d’ivoire la somme de 5 (cinq) francs symbolique.

La séance a été levée à 17h06min.

L’OIDH félicite le tribunal pour les efforts fournis afin de mener à bien le déroulement du procès.

L’OIDH félicite les juges pour la volonté manifeste de rendre justice aux victimes des massacres de  Duékoué en condamnant leur bourreau mais également en les indemnisant.

L’OIDH déplore toutefois le fait qu’il y ait encore des zones d’ombres non encore élucidées par le fait de la non comparution de certains acteurs principaux de ce massacre, ce qui laisse planer un doute certain sur la culpabilité réelle de Amadé Ouremi mais aussi sur les intérêts qui se cachent derrière ce procès que l’on pourrait qualifier d’expéditif. 

 L’OIDH exhorte donc le gouvernement à déployer des efforts véritables dans le but d’une réconciliation nationale vraie et effective.




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Live tweet

Nos évènements

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Sondage en ligne

Que pensez vous de la nouvelle constitution ivoirienne

Facebook