Dernière Info

Procès Amadé Ouremi (6e jour d'audience) : L’avocate de l'accusé sollicite du juge la comparution de toutes les personnes citées par son client pour la manifestation de la vérité
Le Jeudi 08 Avril 2021, s’est tenue la 6e audience du procès de l’ex chef de guerre Amadé Ouremi, accusé des massacres du quartier Carrefour Duékoué, ...
Procès Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé devant la CPI : apothéose d’un feuilleton à multiples rebondissements
Le mercredi 31 Mars 2021, la Chambre d’Appel de la CPI a décidé à la majorité de ses membres, de la libération de Messieurs Laurent Gbagbo et Charles ...
Procès pénaux post-crise: Affaire le Ministère public contre Amade Ouédraogo Rémi, Quatrième jour d’audience (Compte rendu)
Le jeudi 01 Avril 2021 s’est tenue la quatrième audience du procès Amade Ouéremi devant le tribunal criminel d’Abidjan Plateau. La séance a débuté à...
Selon les témoins et victimes de l'accusation, M. Amadé Ouremi serait le responsable des exactions perpétrées à Duekoué en 2011
Ouvert le mercredi 24 mars 2021 devant le tribunal criminel d’Abidjan Plateau, le procès de M. AMADE Ouremi s’est poursuivi ce jeudi 25 mars 2021 avec...
AFFAIRE Ministère Public c/Amade WIRMI Alias Amadé OUREMI: Amadé OUREMI revèle ne pas être l'unique responsable des massacres de Duekoué
Le mercredi 24 mars 2021, s’est ouvert devant le tribunal de 1ère instance Abidjan-Plateau, le procès de M. Amadé Ourémi, chef d’une milice qui régnai...
Violation des droits humains en Côte d'Ivoire: L'OIDH sensibilise sur les violences électorales
A l'orée des élections législatives de 2021, l'OIDH a organisé, ce mercredi 24 Fevrier, une causerie-débat autour des violences électorales et la situ...

Madame Sylla Aminata a été mise en liberté par les autorités judiciaires ivoiriennes le lundi 03 juin 2019, après près de 7  ans de détention provisoire. Elle était  détenue depuis le 23 janvier 2012 à la maison d’arrêt et de correction  d’Abidjan  pour coup mortel. 

Cette libération intervient après celle de la princesse de Sakassou, survenue il y a près d'un an. 

L’OIDH se réjouit de cette mesure et adresse ses remerciements au Ministère de la justice et des droits de l’homme pour les efforts consentis afin de faire du respect des droits des personnes détenues préventivement une réalité.

L'OIDH tient à rappeler  cependant que  beaucoup reste à faire. Madame Sylla Aminata fait en effet partie d’une longue liste de détenus préventifs en situation préoccupante. L'OIDH souhaite que cette initiative du Ministère s’étende aux autres cas de détention  excessive, conformément à l’article 167 du code de procédure pénale.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Live tweet

Nos évènements

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Sondage en ligne

Que pensez vous de la nouvelle constitution ivoirienne

Facebook