Dernière Info

CPI /Procès Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé : L’Etat de Côte d’Ivoire réaffirme sa demande de maintien de Laurent Gbagbo en Liberté sous conditions
Le mardi 21 janvier 2020, la République de Côte d’Ivoire a déposé devant la Chambre d’Appel ses observations écrites, conformément à sa requête vi...
CPI: le procès Laurent Gbagbo et Blé Goudé vu 1 an après la décision d'acquittement
15 janvier 2019 - 15 janvier 2020, exactement un (1) an que la Chambre de Première Instance I de la Cour Pénale Internationale prononçait une décision...
Justice : L' OIDH renforce les compétences de 80 Magistrats sur le code pénal
Justice: 40 OSC, 25 journalistes et 15 agents du CNDH formés sur le code pénal
Plaidoyer autour des prévenus en situation préoccupante : Messieurs Oga Yves Stéphane et Tyo Mehinvé en liberté après plus de 8 ans de détention préventive
La République de Côte d'Ivoire demande à la chambre d'appel de la CPI, le maintien en liberté conditionnelle de Laurent Gbagbo
Dans une requête adressée à la chambre d'appel de la Cour Pénale Internationale en date du vendredi 25 octobre 2019, la République de Côte d'Ivoire d...
CDH 2020: Les lauréats du prix du meilleur projet sont connus
Séminaire de formation des organes de poursuite sur les innovations du nouveau code pénal
80 officiers de la Police Judiciaire sont formés à Yamoussoukro sur les innovations du nouveau code pénal ivoirien en vue d'une meilleure application ...
Prévention de la violence à l'orée des élections de 2020: Femmes et filles du Guémon et du Cavally s'engagent

Madame Sylla Aminata a été mise en liberté par les autorités judiciaires ivoiriennes le lundi 03 juin 2019, après près de 7  ans de détention provisoire. Elle était  détenue depuis le 23 janvier 2012 à la maison d’arrêt et de correction  d’Abidjan  pour coup mortel. 

Cette libération intervient après celle de la princesse de Sakassou, survenue il y a près d'un an. 

L’OIDH se réjouit de cette mesure et adresse ses remerciements au Ministère de la justice et des droits de l’homme pour les efforts consentis afin de faire du respect des droits des personnes détenues préventivement une réalité.

L'OIDH tient à rappeler  cependant que  beaucoup reste à faire. Madame Sylla Aminata fait en effet partie d’une longue liste de détenus préventifs en situation préoccupante. L'OIDH souhaite que cette initiative du Ministère s’étende aux autres cas de détention  excessive, conformément à l’article 167 du code de procédure pénale.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Live tweet

Nos évènements

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Sondage en ligne

Que pensez vous de la nouvelle constitution ivoirienne

Facebook