Dernière Info

Postulez à la 5e édition du Campus des Droits de l'Homme (CDH)
Prévention de la violence à l'orée des élections de 2020: Femmes et filles du Guémon et du Cavally s'engagent
Appel contre l'acquittement de Laurent Gbagbo et Blé Goudé: La procureure s'attaque à la forme et au fond de la décision d'acquittement
Deux moyens sous-tendent cet appel de Fatou Bensouda à savoir des motifs portant sur la forme et le fond.
CPI/ Affaire Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé : Le pouvoir de la chambre d’appel sur un éventuel appel du procureur
Si d'aventure Madame la procureure dépose un acte d'appel , Il est important de rappeler que la chambre d'appel détient le pouvoir de sa recevabilité...

Le rideau est tombé ce vendredi 26 juillet 2019 sur la 2e édition de la causerie débat Initiée par l’Observatoire Ivoirien des Droits de l’Homme (OIDH) autour du thème : Procès Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé : Bilan à mi-parcours et action de lutte contre l’impunité.

Evénement majeure de la justice pénale internationale en Côte d’Ivoire, cette activité a mobilisé plus d’une vingtaine de personnalités parmi lesquelles figurent Me Xavier Keita (Chef du Bureau du Conseil Public pour la Défense CPI),  Stéphanie Maupas (Journaliste indépendante, correspondante France24, RFI à La Haye), Allan Ngari (Expert Chercheur à l'Institute Security Studies), Ali Ouattara (PCA CICPI), Cheick Touré(Bureau local de la CPI en Côte d'Ivoire) et bien d’autres grands noms de la société civile ivoirienne et habitués des coulisses de la CPI. Durant deux jours, ces éminences grises ont épluché les questions de procédures, de victimes et de justice transitionnelle. Un casting taillé sur mesure dont l’objectif principale a répondu au besoin de susciter un débat citoyen et de communiquer autour du procès.

Pour Eric Aimé Semien, Président de l’OIDH, le procès Gbagbo et Blé Goudé mérite une attention dans la mesure où il s’agit de l’histoire de la Côte d’Ivoire qui est en jeu. Ce qui justifie la création de cette tribune de réflexion : « notre engagement est d’observer ce procès d’abord pour être témoin de l’histoire, pour pouvoir en parler et s’assurer que l’histoire ne sera pas falsifier(…) l’objectif étant de contribuer à donner l’information juste et correcte aux ivoiriens » a-t-il martelé.

A son tour, Mme Namizata Sangaré,  Présidente du Conseil National des Droits de l’Homme à cours de son discours de clôture salué l’initiative de l’OIDH qui à l'en croire, place au cœur de l’action citoyenne, la lutte contre l’impunité. Par ailleurs, celle-ci s’est dite impatiente de rentrer en possession des résultats des échanges de cette activité qui selon elle: « permettront assurément d’accompagner le gouvernement dans la mise en œuvre des mécanismes de la justice transitionnelle spécialement des réparations des préjudices de crises survenues. » a-t-elle déclaré.

Pour rappel, cette 2e édition de la causerie débat qui bénéficie de l’appui financier de la fondation Rosa Luxemur Stiftung , s’inscrit dans le cadre de l’exécution du projet de monitoring de la justice pénale internationale conduit par l’Observatoire Ivoirien des Droits de l’Homme depuis 3 ans. A la suite de cette activité, un side event est prévu en Décembre à La Haye pendant la session des Etats parties.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Live tweet

Nos évènements

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Sondage en ligne

Que pensez vous de la nouvelle constitution ivoirienne

Facebook