Dernière Info

L'OIDH met en œuvre avec l'appui financier du National Endowment for Democracy (NED) et le soutien technique du National Democratic Institute (NDI), un projet dénommé: “Projet de lutte contre la désinformation en ligne en période électorale”. Entamé depuis le 1er juin 2020, il s'étendra sur huit (8) mois. Ce projet vise à atténuer les effets des fausses informations sur le processus électoral de 2020 et consiste à monitorer les réseaux sociaux notamment Facebook afin d'identifier les cas de désinformations.

 A l'instar de la phase de la révision de la liste électorale, l'OIDH a observé la seconde phase du processus électoral qui se rapporte à la collecte des parrainages suivi du dépôt et de la validation des candidatures. Cette période d'observation a révélé une persistance de profusion de fausses informations dont le point culminant est intervenu après la décision du conseil constitutionnel.

 Ce sont au total, quarante-trois (43) cas de désinformation qui ont été identifiés par l'équipe de veille de l'OIDH au cours de cette période d'observation.

 Ces désinformations pour la plupart, ont eu ou étaient susceptibles d'avoir un impact sur la vie socio-politique, particulièrement sur le bon déroulement du processus électoral de 2020.

 

Le 14 octobre 2020, la Côte d'Ivoire a obtenu à nouveau la confiance de la communauté des États membres de l'ONU par un vote de 182 États contre 6 pour siéger au sein du Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU.
L'OIDH félicite les autorités ivoiriennes pour cette distinction qui honore encore une fois le pays tout entier.
Cependant, l'OIDH estime que la qualité de membre du Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU emporte de donner l'exemple dans le respect des droits reconnus aux citoyens.

Activiste des droits de l'homme, Présidente de l'ONG Alternative Citoyenne Ivoirienne , Pulchérie Edith Gbalet est détenue, avec plusieurs de ses collègues, à la MACA depuis le 19 Août 2020 pour appel à l'insurrection et trouble à l'ordre public entre autres, pour avoir appelé à manifester contre la candidature du Président de la République de Côte d'Ivoire à un autre mandat.

Sans préjuger de la procédure judiciaire en cours, L'OIDH estime qu'il est temps de mettre fin à la détention de Pulchérie GBALET et de ses camarades.
Ceci est loin d'être une bonne publicité pour l'image de la démocratie en Côte d'Ivoire que d'avoir des activistes des droits de l'homme emprisonnés, malgré l'adoption d'une loi en 2014 ( la première du genre en Afrique) pour reconnaître et protéger l'activité des défenseurs des droits de l'homme.

L'OIDH a effectué une mission d'une semaine dans les villes d'Abidjan, de Duekoué et de Guiglo afin de sensibiliser les populations sur la culture du dialogue pour des élections apaisées et  le respect des mesures barrieres pour un environnement sans Covid 19  .

Le 31 octobre 2020 les ivoiriens éliront leur Président de la République. Cette élection amorce un nouveau processus électoral qui permettra d’évaluer la résilience du pays qui débute un nouveau cycle électorale. Pourtant, à cinquante-six (56)  jours  de la joute électorale, l’évolution de la situation socio-politique suscite des angoisses et des inquiétudes au sein de l’ensemble de la population ivoirienne et au-delà. En marge de ce qui précède le monde entier  vit une crise sanitaire  qui accentue le chômage et la pauvreté et ébranle  également l’économie particulièrement dans les pays sous-développés.

Live tweet

Nos évènements

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Sondage en ligne

Que pensez vous de la nouvelle constitution ivoirienne

Facebook