Dernière Info

 L'Observatoire Ivoirien des Droits de l'Homme (OIDH) a tenu le vendredi 24 Août 2020, un point de presse sur les premiers résultats de son observation relatifs à la désinformation en ligne en période en pérode électorale. Ce point de presse s’inscrit dans le cadre de l’initiative dénommée Projet de monitoring de la désinformation en ligne en période électorale mis en oeuvre par l'organisation avec l’appui financier du National Endowment for Democracy (NED) et le soutien technique du National Democratic Institute (NDI).

Entamé depuis le 1er juin 2020, ce projet vise à atténuer l’impact des fausses informations sur le processus électoral de 2020. En effet, avec l’assistance technique d’une structure d’analyse de données recueillies en ligne, ce sont près de 237 comptes, pages et groupes de discussions qui ont été répertoriés (dont 129 sont actifs), qui sont monitorés et dont les interactions ont été analysées. Ces plateformes dont certaines sont administrées depuis l’extérieur de la Côte d’Ivoire ont été classées selon qu’elles sont généralistes c’est-à-dire non affiliées à des obédiences politiques, d’autres partisanes en ce qu’elles sont affiliées à un parti politique ou partagent des contenus essentiellement partisans, puis des plateformes identifiées comme hyper-partisanes et qui partagent régulièrement des contenus faux ou de la désinformation. Au terme de cette première phase d’observation, couvrant la période du 1er juin au 16 août 2020, l’OIDH a observé une profusion de fausses informations dont trente-deux (32) ont été l’objet d’une analyse en raison de leur caractère viral, et de l’impact négatif qu’ils étaient susceptibles d’avoir sur la vie socio-politique et surtout sur le processus électoral de 2020.

La désinformation est un phénomène qui gagne considérablement du terrain en Côte d'Ivoire. A l'approche de la prochaine élection présidentielle, elle se présente sous des procédés aussi multiples que divers et constitue un danger potentiel pour notre jeune démocratie surtout en cette période électorale. Pour tenter d'apporter une contribution à l'atténuation de cette désinformation, l'OIDH met en œuvre le Projet de lutte contre la désinformation en ligne en période électorale, avec l'appui financier du NED et le soutien technique du National Democratic Institute.

Le siège de l'OIDH a abrité ce Vendredi 17 juillet 2020, la cérémonie d'hommage des organisations de la société civile ivoirienne à l'honneur de M.
Mohamed Suma, Chef de Mission de ICTJ .
Cette cérémonie s'inscrit dans le cadre des au revoir des OSC à cet illustre serviteur de la Justice transitionnelle en Côte d'Ivoire qui part après 8 années de loyaux services.
 
Ce jour marque l’anniversaire de l’adoption du Statut de Rome, le traité fondateur de la CPI. Les rédacteurs de ce traité ont accordé une place de choix aux victimes qui participent à la procédure. Le statut de Rome s'est donné pour mission la lutte contre l'impunité à travers la protection des personnes contre les crimes de génocide, les crimes contre l’humanité, les crimes de guerre et les crimes d’agression.

Live tweet

Nos évènements

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Sondage en ligne

Que pensez vous de la nouvelle constitution ivoirienne

Facebook