Dernière Info

Le 18 janvier 2019, la  juge Luz del Carmen Ibañez Carranza a  émis une opinion dissidente sur l'absence de procédure claire et transparente au sein de la Chambre d'appel pour désigner un président, pour chaque appel. Pour elle, cette pratique  porte atteinte au droit fondamental des parties de disposer d'un juge préétabli  et pourrait  nuire à l'équité, à la prévisibilité et à la transparence des procédures devant la Chambre d'appel.

La juge péruvienne condamne également  la non répartition équitable de la charge de travail au sein de la Chambre d’appel qui, pour elle, est préjudiciable au bon déroulement des procédures et au droit d’être jugé sans retard excessif.

Pour rappel, la juge Luz del Carmen Ibañez Carranza est l'une des juges  ayant requis le maintien en détention de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé lors de la décision de la Chambre d'Appel rendue publique le 18 Janvier 2019.

 
 
 
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Live tweet

Nos évènements

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Sondage en ligne

Que pensez vous de la nouvelle constitution ivoirienne

Facebook